vendredi 16 février 2007

Le nouveau Théatre d'Arras

Certes, il ne paie pas de mine notre théatre fraichement rénové. De l'extérieur, la façade a peu changé, seul le corridor manque à l'appel. Ce soit, c'est la première des journées portes ouvertes au Théatre d'Arras. Je m'y suis rendu pensant pouvoir déambuler calmement dans les couloirs, je ne pensais pas qu'il y aurait tant de monde !! Curieux de savoir à quoi ça ressemble dedans? Je commençais par suivre les indications peintes sur les murs, dont l'odeur de peinture flottait encore dans l'air. Je me suis rendu dans le théatre. Première impression, les plafonds sont bas. Je restais courbé dans le couloir, montant vers les balcons pour assister à la répétition de la première pièce qui se jouera là : Mademoiselle Agnès. Puis je découvrais ceci : 380 places d'un théatre à l'ancienne, aux cuirs neufs et à la scène proche du public. Tout d'abord je me suis dit "Que c'est petit", puis, pris par la répétition, j'oubliais toute notion d'espace et me laissait enivrer du décor et de la magie des lieux. Ensuite, je suis redescendu pour voir le fond du théatre. Je ne pensais pas qu'il y avait encore autre chose, caché derrière : deux salles de concerts ! La première, c'est plutôt ce que j'appellerai une "fosse", où les gens se tiendraient debout lors de concerts rock, par exemple. La seconde, la plus impressionant du nouveau théatre d'Arras, est sans aucun doute la salle de concert où siège un piano à queue flambant neuf, sur fond de peintures de la Renaissance italienne, dans une luminosité fabuleuse. Je restais coa devant tant de beauté, je vous assure, c'est grandiose ! Le complexe est superbe, et bien que la salle principale semble plus petite que celle du Casino, il est évident qu'elle est réservée à d'autres sortes de manifestations. Je regrette même que mes photos ne retranscrivent pas mieux l'endroit !Pour la peine, j'y retourne demain !

2 commentaires:

  1. Très bel article ! J'en attendais pas moins en apprenant la nouvelle dans le journal ! Merci pour ce reportage sur le terrain.

    RépondreSupprimer

Hop, on met un p'tit mot pour suivre le débat ou encourager le mec qui passe son temps à taper ces lignes, mais surtout: on s'identifie ! Ici ne sera plus accepté de commentaire anonyme, alors la moindre des choses est de se trouver un pseudo rigolo.
Ne mettez rien de désobligeant, vulgaire ou irrespectueux et n'insultez pas les autres commentateurs. Merci !