jeudi 21 mai 2015

Alsace, le chateau de Haut Koenigsbourg

Aller en Alsace sans aller visiter le château de Haut Koenigsbourg est une hérésie. Perché sur les hauteurs, celui-ci a été entièrement reconstitué sous Guillaume II et présente un merveilleux exemple de l'architecture du haut Moyen-Age. Splendeur de la région, ce château est une pièce d'une série de fortifications qu'on observe partout dans les hauteurs des Vosges. 
Bordant les vignes, nous sommes allés le visiter au matin pour éviter l'affluence des touristes, fort nombreux. Hélas pour nous, le temps était pluvieux, les nuages bas. Mais ça nous a permis de prendre une série de photos plutôt pas mal, dont je vous délivre quelques extraits ci-dessous:

Derrière les vignes de ce qui deviendra du vin d'Alsace, se dresse le chateau

Les fortifications du bastion

De la brume ou des nuages forment des volutes dans les hauteurs

L'entrée nous attend

Ça doit donner sans la brume !

Des jardins à la médiévale sont à visiter au pied du batiment
J'ai volontairement ignoré les photos de la visite intérieure, qui feront l'objet d'un autre billet. Ceci dit, les alentours sont magiques, cette pierre rose est si caractéristique! 
Au prix de 9 euros la visite, l'investissement vaut le détour cette fois-ci ! A l'intérieur, mille et une merveilles nous attendaient...

mercredi 20 mai 2015

C'était bon, les Yes? Et bien c'est re-bon !

Séquence nostalgie, le mercredi. Rappelez-vous, vous aussi, vous mangiez ce délicieux gâteau crémeux, au goûter...


En cliquant sur le lien, vous accédez à un site pour les nostalgiques des barres chocolatées des années 80. Raider, Yes voire Bamboula, on mangeait des trucs vachement bons, si bons qu'on se demande pourquoi ils ont arrêté d'en produire...  Il parait qu'on peut encore en acheter, alors je me demande quelle est la date limite de consommation sur le paquet...
La bonne news, c'est qu'on commence à en revoir ci et là dans nos rayons (mais des récents, hein).
Et vous, vous aviez un goûter préféré, aujourd'hui disparu?

mardi 19 mai 2015

Colmar et "la petite Venise"


Ces périodes de ponts permises par la succession de jours fériés en mai, sont idéales pour les petites excursions. C'est ainsi que Marge et moi profitions du dernier long week-end pour se changer les idées en nous rendant à Colmar.
L'Alsace, je ne connaissais pas. Une collègue m'avait récemment vanté cette région et la ville de Colmar, à l'architecture traditionnelle, m'a semblé être un bon point de chute. Comme le séjour allait être court, j'ai planifié une sorte de circuit qui commençait par la découverte de la ville...



Colmar est une ville haute en couleur, pleine de vie, et son centre est un quartier splendide. Les spécialités sont à déguster à chaque coin de rue, bordées par les maisons à colombage et les bâtisses particulières comme la maison Pfister et celle des Têtes.
La maison des têtes, ornées de multiples visages, est aussi la maison du Vin d'Alsace

La maison Pfister possède une architecture originale, de magnifiques fresques sur ses murs
  

Le Koïfhus, ancienne douane, accueille une exposition

Certains voyageurs s'offusquent aussi qu'on appelle Colmar "la petite Venise". Qu'ils se rassurent, ce nom n'est que celui d'un quartier de la ville, bati près d'un canal. C'est joli, fort calme, mais qui a vu Venise ne peut pas se contenter de ça. Ce quartier ressemble plutôt à un "tout-petit" Bruges. 
Le tour en barque est une arnaque, par contre, puisque le trajet de trente mètres sur un bout de canal rectiligne n’apporte rien à la visite... (je ne l'ai donc pas fait)

L'entrée du quartier de la petite Venise
 Côté météo, il faisait lourd, bien chaud et le ciel était gris et lumineux. La ville se découvre assez vite, finalement, et on profite des maisons colorés au gré de balades tranquilles, sans se presser. Il me reste encore un nombre inquiétant de photos à partager. La cathédrale, les cigognes, le musée Unterlinden, et j'en passe... Mais ce sera pour une autre fois.


lundi 18 mai 2015

La barbie humaine

De retour d'un week-end dans une autre région (j'en parlerai demain), je vais faire un petit tour sur la toile et reste horrifié devant Valeria Lukyanova. Si la jeune fille commence à être connue sur le net, c'est parce qu'elle se considère comme la barbie humaine. D'autres ont déjà essayé de ressembler à la poupée, mais elle, affirme n'avoir rien retouché chez elle (sauf les seins - sic !).

Cliquer sur l'image pour d'autres photos...

Cette ukrainienne de 29 ans se vante de son corps. Personnellement, je pense qu'elle devrait pas !
Elle fait fausse, en plastique, et manque simplement d'humanité.
Ce site démontre qu'elle force un peu le trait grâce à son maquillage... Mais ses fesses hautes, son cou si frêle... Beurk, ça me fait peur pour elle. Alors qu'au demeurant, elle pourrait être si jolie...

Quand on m'a parlé de barbie humaine, moi, je pensais voir une femme aux articulations rigides, aux cheveux en PVC et à la culotte incrustée dans le corps... Et bein là, c'est pire, finalement...