mercredi 16 avril 2008

Le SMIC augmente, ouais, youpi.

Ça va finir par devenir un blog politique ici... parce qu'aujourd'hui je pousse un nouveau coup de gueule contre le gouvernement, et l'annonce d'augmenter le smic de 2,3%. Vous pourriez me dire que c'est une bonne nouvelle, pour une fois qu'ils font quelque chose de favorable. Ouep, sauf que moi, je n'y vois qu'une régulation des salaires par le bas. En effet, alors que le smic augmente, le gouvernement Kinapadesou ne trouve pas les moyens d'augmenter ses salariés, et les fonctionnaires font donc grise mine à 0,5% (qui est en fait 0,4 sur l'année). De ce fait, leurs salaires augmentant moins vite que le smic, il y a un effet de compensation des niveaux et le niveau de vie du smicard rattrape lentement celui du salarié. Donc je m'insurge ! Si on augmente pour compenser l'inflation, il faut le faire pour tout le monde ! Sinon, quel interêt? réduire les inégalités? Il faudrait alors commencer par le haut, pour le confort de tous.

En extrapolant un peu, je vois même, par cette forte augmentation du smic, une diversion pour mieux faire passer la pilule de la TVA sociale. Ségolène Royal disait il y a quelques temps qu'elle n'était qu'une taxe dissimulée de plus, car le gouvernement n'avait cessé de les appliquer indirectement. Les prix augmentent, donc la TVA augmente puisque c'est un rapport. Vous me suivez? Et ce n'est qu'un exemple... Allez j'arrête, je suis surement parano...

6 commentaires:

  1. J'ignorais que les salaires dans ta boîte était indexés sur ceux des fonctionnaires... En même temps 2,3% pour le SMIC, ça doit pas faire grande différence à la fin du mois. A titre de comparaison en SSII on parle souvent de 4% d'augmentation, mais que quand il y en a une ! Eh oui, dans le privé, ça n'a rien d'automatique. Pas de réévaluation selon l'inflation...

    RépondreSupprimer
  2. Ouip, je n'avais pas vu cela ainsi, Nicolas me l'a expliqué la dernière fois.Ce qui se passe, c'est que le smic devient une valeur de référence toutes catégories professionnelles confondues, il n'y a plus de salaire, tu embuaches un ouvrier et un cadre sur la même base dès le départ.

    Les gens n'ont qu'à refuser.Moi, je refuse.Les primes allouées cachent le smic et pourtant il est bien là.

    RépondreSupprimer
  3. Il serait nécessaire pour éviter cela que le SMIC ne soit pas un salaire minimum mais un salaire de base avec une grille de référence alignée sur celui-ci.
    Mais comme nos dirigeants ignorent absolument comment il est possible de vivre avec une telle misère, c'est pas demain la veille !
    :-]

    RépondreSupprimer
  4. En fait je suis pas aligné sur quoi que ce soit. Les fonctionnaires ont 0,5%, les smicars 2,3% et moi... 0,44 % sur l'année. On est pas fonctionnaires, on est pas dans le privé. Bizarre...

    RépondreSupprimer
  5. "le cu entre deux chaises quoi", dis moi homer, si tu devient un blog politique "je te casse la gueule à la récré nah", faudrait po déconner avec cela mince alors!
    Pi j' irais ou moi pour me détendre, hein?! Ben tu vois tu as un devoir envers la nation de rester drôle sinon je m' éxile (tant mieux dirons certain, bon débarras diront les autres, je m' en fous sont pas bo, pas bo du tout (là je tire la langue)!
    Je prépare mon billet au fait, whoua cela me prends du temps et cela me donne mal au crâne, ben vi c'est important quoi, il faut que je m' applique, surtout que certaines personnes m' attende au tournant!
    Bon, je compte sur toi pour rester dans le droit chemin, je te bise.

    RépondreSupprimer

Hop, on met un p'tit mot pour suivre le débat ou encourager le mec qui passe son temps à taper ces lignes, mais surtout: on s'identifie ! Ici ne sera plus accepté de commentaire anonyme, alors la moindre des choses est de se trouver un pseudo rigolo.
Ne mettez rien de désobligeant, vulgaire ou irrespectueux et n'insultez pas les autres commentateurs. Merci !