jeudi 19 février 2015

Chronique d'un blog en veille

Quand le taulier d'un blog s'en écarte avec l'intention de revenir un jour, il le met en veille. Cette veille n'empêche pas les outils d'analyse de Blogger, en l’occurrence, de remonter des chiffres et j'ai pu constater que les visites étaient minimales mais constantes. Avec des pics d'activité à chaque fois qu'on passe D&co à la télé, et des visiteurs qui tombent sur ce vieux billet qui semble toujours d'actualité. C'est rassurant, ça me permet de croire à mon prochain retour et à la pertinence de mes propos.

L'actualité prête bien souvent à commenter, j'ai les doigts qui brûlent d'envie, comme ce soir, de taper des mots sur ce clavier... 

Ça me manque, en fait. Cette période glorieuse du classement Wikio, des échanges entre potes, de connaitre de nouvelles personnes. J'imagine que la blogosphère a bien changé. Nouvelles têtes, nouvelles cliques, nouvelles claques...
Des nouvelles de moi? Je vais très bien. Plein de projets, moins de temps, un boulot passionnant et des amis fidèles et inconditionnels. Alors on pourrait chipoter un peu, on est Français, mais au final et après la galère qu'on a traversé en 2014/ début 2015, je pense qu'il est aussi un peu temps que tourne la routourne (cc @Ribery)...


10 commentaires:

  1. Les lecteurs sont toujours là ! Mais il faut leur donner à lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais m'y atteler plus régulièrement

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Cool, vous êtes encore tous là !

      Supprimer
  3. Te prends pas la tête... Blogues comme tu le sens.

    Et tu seras toujours lu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais poster des photos de mon coin ;-)

      Supprimer
    2. Tu fais des jolies photos en plus...

      Supprimer
  4. Ben oui que nous sommes encore tous là !
    Et sinon en bon parlache ed' nou coin ché : "J'va poster des photios d'min voisinache"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh biloute ! T'es là !

      Supprimer
    2. Eh biloute ! T'es là !

      Supprimer

Hop, on met un p'tit mot pour suivre le débat ou encourager le mec qui passe son temps à taper ces lignes, mais surtout: on s'identifie ! Ici ne sera plus accepté de commentaire anonyme, alors la moindre des choses est de se trouver un pseudo rigolo.
Ne mettez rien de désobligeant, vulgaire ou irrespectueux et n'insultez pas les autres commentateurs. Merci !