dimanche 3 décembre 2006

Saint Eloi, il est pas mort !

Comme chaque année, le CE du boulot organise une soirée dédiée à la St Eloi, entièrement gratuite pour les salariés. Cette fois-ci, le rendez-vous était donné dans un restaurant de St Laurent-Blangy, « les jardins de St Laurent », situé en face de la fontaine de la ville dont les jeux de lumière m’émerveillent. Nous arrivâmes à l’heure prévue pour saluer nos collègues, et nous nous installions rapidement pour savourer un cocktail maison compliqué, en guise de bienvenue (en fait, un simple soho-orange…). Puis l’animateur se pointa : Alain Val, le chanteur. Hum. On l’appellera Monsieur A. Il commença par un petit tour de chant, des titres des années 70-80, et la foule ne tarda pas à réclamer. « Une autre, une autre !
- Qui demande une autre ? demanda alors Monsieur A.

- Lui ! Lui ! Lui ! » répondirent en chœur les gens de ma table en m’indiquant du doigt (Bande de traîtres !!!)

Et en guise de remerciement, Monsieur A. m’invita à ouvrir le bal. Chouette. J’ai donc du choisir une dame de la table d’en face, et, n’osant pas lever les yeux, je me portai sur la première assise devant moi : Brigitte, de la mairie d’Agny. Eh bein, je te remercie, Brigitte, parce que je ne sais pas danser et, raide comme un balai, je me laissai guider par ce petit bout de femme. Eh ouais, j’ai ouvert le bal, et tout le monde s’est foutu de moi. Encore un grand moment de solitude…Le bal se lança, les plats arrivèrent, et nous nous sommes assis pour manger.

J’aime manger. Et quand c’est bon, j’aime encore plus. Et là, c’était simplement succulent. Les plats arrivèrent régulièrement, joliment décorés, variés, et très bien cuits. Pour vous donner une idée, deux entrées : foie gras chaud et froid, suivi de nage de St Jacques ; trou normand à la fleur de bière ; plat de résistance : filet de bœuf (à point) et raviole de truffe au porto (vous auriez vu ça ! Le plus gros ravioli du monde !!!), pour finir avec fromage et dessert, un carré de chocolat à la glace à la vanille Le tout arrosé de vins de circonstance, et en musique.

Monsieur A. reprit bien des titres, mixa intelligemment sur sa platine pour nous faire bouger-bouger, et su mettre le feu à la soirée, bien aidé par les zouaves de notre côté.
On a passé là une très bonne soirée. Chacun s’est amusé, a dansé, ri, et je pense que le CE peut-être fier de cette sortie qui est un réel succès. Nous étions une soixantaine, auxquels il faut ajouter la mairie d’Agny qui nous accompagnait, hélas, en nous regardant seulement danser, trop timides pour oser se lancer sur la piste avec des inconnus pourtant aussi séduisants que moi (hein Brigitte ?)…

6 commentaires:

  1. Hereusement que j'étais là pour te faire danser la permière danse.
    BISOUS A Brigitte.

    PS : Tu danse comme un Dieu

    RépondreSupprimer
  2. Tu te débrouille pas mal non plus !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai le rythme dans la peau.

    RépondreSupprimer
  4. La chiante3/12/06 22:27

    Heureusement que cette Brigitte savait danser quand-même...MDR c'était trop fort

    sinon bien manger, c'était boonn et c'était une belle soirée et bien annimé...

    enfin c'était cool...

    RépondreSupprimer
  5. Petite note culturelle pour ceux qui habitent plus au Sud: St Eloi (dont j'ai appris cette semaine que c'est un jour férié en Belgique), c'est le même St Eloi qui reculote le roi Dagobert et qui était un ami de St Ouen (non, St Ouen n'est pas qu'une ville qui craint). Voilà pour la minute culturelle!

    RépondreSupprimer
  6. au moins je me coucherai moins bête ce soir

    RépondreSupprimer

Hop, on met un p'tit mot pour suivre le débat ou encourager le mec qui passe son temps à taper ces lignes, mais surtout: on s'identifie ! Ici ne sera plus accepté de commentaire anonyme, alors la moindre des choses est de se trouver un pseudo rigolo.
Ne mettez rien de désobligeant, vulgaire ou irrespectueux et n'insultez pas les autres commentateurs. Merci !