lundi 3 novembre 2014

Du réseau social (en veux-tu ?)

J'ai entendu l'autre matin, à la radio, qu'une étude tendait à prouver qu'Instagram devenait le réseau social numéro un pour les ados et jeunes adultes, respectivement devant Twitter et Facebook. Justement, Nicolas en parlait lui aussi dans un billet il y a quelques semaines: les réseaux sociaux et leurs dérives. Dans les grandes lignes, j'ai retenu de ce billet que l'ambiance dans les réseaux sociaux se dégradait, et que Twitter, principalement, avait perdu tout ce qu'il pouvait apporter le jour où ses utilisateurs se contentèrent de partager massivement des infos qu'on pouvait trouver ailleurs sans trop se forcer. Twitter n'étant pas un agrégateur de flux, ça fait un moment que j'ai lâché l'affaire...
Parlons-en, justement.
Instagram, qui se révèle donc être le must: j'y détient un compte que j'utilise principalement pour partager deux ou trois clichés, mais surtout pour les retoucher en vitesse et les publier sur Facebook. J'avoue avoir un mal de chien à m'y mettre, mais bon, je suppose que les gens aiment bien regarder des images sur les réseaux sociaux. Bouffe, chatons, travaux publics, on y trouve de tout mais je n'en suis pas utilisateur actif... 
Twitter...: j'aimais bien, au début. Quand on était une communauté. Je me levais le matin avec mes colocs de Twitter, je rentrais le soir et j'y étais comme accoudé au comptoir du bistro, à refaire le monde, partager des flux inédits et des billets de blogs originaux (bien souvent issus de ma blogroll quand même). On se disait simplement bonjour. Et comme l'a noté Nicolas, arriva le moment où les #hashtag sont apparus, les twittos ont commencé à commenter la télé et les sites de presse relayaient leurs flux à travers l'oiseau. Bref, j'ai vite laissé tomber, seules quelques conversations privées apportant encore un peu d'intérêt au truc. Le rythme est devenu fou, on loupait plein de choses qui n'avaient finalement que peu d'intérêt.
Facebook: c'est ringard. Il parait. N'empêche que c'est là que je retrouve mes amis, qu'on y échange le plus d'infos intéressantes et qu'on peut encore discuter sans être largué dans le rythme des flux mis à jour.... J'y publie mes états d'âme, y commente ceux des autres et partage des articles vraiment originaux, pas ceux qu'on lit dans la presse quotidienne. On y rit encore. C'est ringard mais communautaire quand même. L'arrivée d'Ello, clone de Facebook vertueux mais sans plus, n'y changera rien. Seule, la lassitude réussira à voir s'éteindre les comptes des plus anciens utilisateurs. D'abord actifs, puis observateurs et enfin, absents. La vie, la vraie, les rappellera.
C'est d'ailleurs cette même vie qui me prend tant de temps que j'en ai beaucoup (beaucoup) moins à consacrer au blogage en général. C'est aussi un phénomène d'érosion qui touche notre blogosphère...
Et vous, qu'en pensez vous? Votre blog perd de son rythme, bloguer est-il devenu plus une habitude qu'une passion? Quid des réseaux sociaux? Actif ou passif?

posted from Bloggeroid

7 commentaires:

  1. Salut!
    Sur mon blog, c'est étrange. Je publie beaucoup moins mais tous mes billets enregistrent des records d'audience bien plus importants que quand je bloguais tous les jours.
    Pour Facebook, je suis comme toi.
    Pour Twitter, c'est différent.Je n'y suis que depuis 2 ans donc je n'ai pas encore eu le temps de m'en lasser. Mais je remonte ma TL tous les jours et il m'arrive de découvrir des infos intéressantes qui, ensuite, m'inspirent pour bloguer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur, le blog, c'est avant tout donner son avis. On peut utiliser l'actualité. Mais je trouve que les sujets, parfois, redondent...

      Supprimer
  2. Coucou !
    Moi aussi je blogue moins, en revanche, je zone un peu plus sur FB. Instagram, je connais juste de nom, mais jamais touché. Twitter, je l'utilisais pas mal pour faire passer le temps dans les transport en commun, mais depuis que je ne les prends plus, je regarde beaucoup moins...

    Mon blog? Oh, ça reviendra. J’avoue que j'ai moins la flamme ces derniers temps. Il y a quelque temps je t'aurais dit que c'est à cause du nouveau job, mais maintenant, je te dirais que c'est plus la fatigue qui me prends et une grande flemmingite... Tu verrais la tonne de trucs que je devrais ranger et que je repousse toujours au lendemain !
    Et puis, il y a aussi la vraie vie qui préoccupe parfois.

    Mais pour l'instant, je suis sûre d'une chose : mon blog est vivant, même si son rythme cardiaque est faible. Et il le sera toujours tant que je saurai qu'il y a des gens que j'ai toujours envie de lire sur la toile et qui me lisent ! :-)

    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On connait la même passe, je vois ;-)

      Supprimer
  3. Je suis un peu lassé de tout ces trucs. J'ai centré mon utilisation de Facebook sur les copains et je ne fréquente que peu Twitter par rapport à ce que je faisais à une époque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était mieux avant. Je sais, réaction de ringard et pourtant, Twitter a carrément perdu tout intérêt... On peut presque se croire amis des célébrités, pour le peu qu'une d'entre elles nous réponde. Et puis, c'est bourré de trolls...

      Supprimer
  4. Ringarde aussi ! Je reste assez fidèle à Facebook et comme toi j'utilise Instagram pour mettre un peu d'effets à mes photos, vite fait, et pour les publier sur ... Facebook !!
    Twitter, j'y vais, par période. Souvent quand je regarde une émission à la télé et que je sais qu'elle va être suivi. Je m'amuse à lire les tweets à toute la famille : ça nous fait rire !!
    Mon blog ... Et bien on sait ce qu'il en est. Mais je ne désespère pas de m'y remettre, car comme Amy, il y a toujours des gens que j'aime lire et j'espère qu'ils auront envie de me lire !
    Bises ;)

    RépondreSupprimer

Hop, on met un p'tit mot pour suivre le débat ou encourager le mec qui passe son temps à taper ces lignes, mais surtout: on s'identifie ! Ici ne sera plus accepté de commentaire anonyme, alors la moindre des choses est de se trouver un pseudo rigolo.
Ne mettez rien de désobligeant, vulgaire ou irrespectueux et n'insultez pas les autres commentateurs. Merci !